13 SITES POUR VOIR LES CERISIERS EN FLEURS AU JAPON

Fleurs de cerisiers japonais au Japon

Les sakura (cerisiers japonais) se laissent observer partout au Japon quand revient le printemps. Il faut juste être au bon endroit et au bon moment pour pouvoir admirer pleinement la couleur rose pâle que prennent les cerisiers japonais pendant leur floraison. Cette période est chérie des Japonais parce qu’elle marque dans la plus grande partie de l’île la fin de l’hiver et donne l’occasion à de grands moments de convivialité dans les parcs ou sous les cerisiers en fleurs. Si vous avez la chance d’être au Japon à cette période, que beaucoup disent la meilleure pour visiter le pays, vous tomberez nécessairement sur des spots admirables et vous laisserez sans doute tenté(e) par la coutume du pique-nique. Mais si vous tenez à vivre le meilleur de « l’expérience sakura« , nous avons sélectionné un ensemble de lieux reconnus à travers tout le Japon. En fonction du calendrier de floraison des cerisiers japonais, ces lieux qui sortent parfois des sentiers battus, ne devraient pas manquer de vous laisser des souvenirs impérissables teintés de rose !

LES SITES DES CERISIERS JAPONAIS SUR LA CARTE DU JAPON

Les 13 sites de cette liste partent de l’extrême sud à Okinawa jusqu’au nord à Hokkaido, sans oublier le centre du pays et son emblème, le Mont Fuji. Tokyo n’appartient pas à cette liste car la capitale japonaise fait l’objet d’un article à part entière, avec la présentation de cinq parcs où l’on peut admirer les cerisiers en fleurs.

Carte des fleurs de cerisiers japonais : les 13 zones du Japon

1. LES RUINES DU CHÂTEAU DE NAGO À OKINAWA

Nous commençons notre voyage tout au sud du Japon puisque le château de Nago se situe à Okinawa. Les températures y sont agréables tout au long de l’année et la floraison des cerisiers japonais commence ici dès la mi-janvier. Si le Parc Yogi de Naha offre des vues également spectaculaires, le festival des sakura de Nago reste immanquable dans la région. Ce sont 20.000 cerisiers qui fleurissent ici et qui donnent au paysage un véritable aspect féerique, avec les ruines de ce château du XIVème siècle. Et si l’on choisit de monter dans les hauteurs de la ville, le rose des cerisiers associé au vert émeraude de la mer de Chine orientale d’un côté, et de la mer de Philippine de l’autre, donnent un aspect encore plus magique à la carte postale.

2. LE PARC DU CHÂTEAU DE KUMAMOTO

Nous remontons vers l’île principale du Japon mais faisons une halte d’abord sur celle de Kyushu où les cerisiers japonais commencent à éclore vers fin mars – début avril. Même s’il a subi de gros dégâts lors du tremblement de terre de 2016, l’un des plus grands et plus beaux châteaux du Japon, vibrant témoignage de son passé médiéval tourmenté, et son parc qui possède un millier de sakura, est considéré comme l’un des meilleurs spots de tout Kyushu pour admirer les cerisiers en fleurs et partager une bière ou deux.

3. L’ÎLE DE MIYAJIMA À HIROSHIMA

Au large d’Hiroshima, l’île de Miyajima est déjà considérée comme l’un des trois plus beaux endroits du Japon, avec notamment le torii rouge qui annonce l’entrée d’Itsukushima. La marée haute, qui transforme ce site classé au patrimoine mondial en un véritable sanctuaire flottant, et les 1300 cerisiers qui entourent le lieu sacré et bordent les chemin de l’île font de ce lieu un endroit encore plus magique lorsque les cerisiers se drapent de rose. Dans la ville, le château de Hiroshima et son parc du mémorial de la paix, déjà très impressionnants en temps normal, font partie des lieux incontournables si vous êtes dans la région à ce moment. Si vous sortez de la ville, à Onomichi qui se situe à 70 km à l’est, le parc de Senkoji est également un superbe endroit avec ses 1500 cerisiers qui, à la nuit tombée, sont éclairés par les lanternes en papier du temple qui porte le même nom. Le panorama que l’on a au sommet de la montagne dominant le parc est également un lieu très populaire.

4. LE CHÂTEAU DE HIMEJI

Comme la plupart des châteaux au Japon sont entourés de cerisiers, c’est donc logiquement que le plus grand et plus impressionnant château du pays se retrouve dans cette liste comme endroit parfait pour admirer les sakura. La visite de l’un des plus anciens bâtiments du Japon médiéval, dont la construction a commencé en 1346, inscrit au patrimoine de l’UNESCO depuis 1993 et désigné comme trésor national, est un passage obligé si vous êtes dans les alentours au début du mois d’avril. Il a su résister aux incendies, aux guerres et aux tremblements de terre pour vous offrir une vision que vous devriez garder longtemps en mémoire, encore plus belle depuis sa réouverture, après restauration, en 2015.

5. LE TEMPLE DAIGO-JI À KYOTO

C’est clairement toute la ville de Kyoto qui, déjà splendide en temps normal, prend encore une autre dimension au moment des cerisiers en fleurs. Les touristes le savent bien et les hôtels sont réservés longtemps à l’avance pour être sûr d’avoir sa chambre pendant la période de floraison et admirer les abords des temples et des sanctuaires. Le temple Daigo-Ji par exemple, un des monuments historiques classés au patrimoine mondial de l’humanité, comprend plusieurs structures dont le « Golden Hall » (salle dorée) et une pagode de cinq étages, tous deux faisant partie des 18 trésors nationaux du Japon que possède le temple. Avec plus de 700 cerisiers que le gouverneur féodal et deuxième unificateur du Japon, Toyotomi Hideyoshi (1537-1598), fit planter, c’est un endroit très prisé des touristes pendant la période des sakura avec le majestueux temple en arrière-plan.

5′. LA PROMENADE DU PHILOSOPHE À KYOTO

Nous restons à Kyoto avec ce chemin pédestre très connu des touristes qui tient son nom d’un philosophe japonais, Nishida Kitaro (1870-1945). Pour se rendre à l’université où il enseignait, il empruntait quotidiennement ce chemin long d’environ deux kilomètres et méditait tout en marchant. Bordés de temples, sanctuaires, restaurants, cafés et boutiques, c’est un endroit majeur pour la contemplation des cerisiers en fleurs, à Kyoto et au Japon. Longeant un canal, il incite nécessairement la méditation sur le temps qui passe, sur les traces de ce grand philosophe. Si une bonne demi-heure est nécessaire pour le parcourir, vous devriez avoir besoin de plus de temps si la visite de ses attractions et la réflexion sur la vie que pourraient vous inspirer ces fleurs le nécessitent.

6. LE MONT YOSHINO À NARA

Bien qu’il se trouve au milieu de ce classement, ce serait le meilleur endroit pour admirer les sakura au Japon. Cette montagne, qui possède selon l’Office national de tourisme japonais 30 000 cerisiers, est très célèbre pour les paysages enchanteurs qu’il offre à ses visiteurs pendant l’éclosion des fleurs de cerisiers japonais. Ce site figure également sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité et les chemins qui mènent à son sommet deviennent un véritable lieu de pèlerinage pour des milliers de Japonais. Avec les différentes variétés de cerisiers sur le mont et leur décalage dans la floraison, la période dure ici plus longtemps que dans le reste du pays. Associé à une nuances de couleurs en fonction de l’altitude, le tableau naturel qui se peint devant vos yeux est à la hauteur de l’émerveillement qu’il suscite au Japon depuis toujours.

7. LE JARDIN DE KENROKUEN À KANAZAWA

Reconnu pour être l’un des plus beaux jardins paysagers du Japon, c’est un endroit magnifique à tout moment de l’année et qui prend toute sa dimension au moment des cerisiers en fleurs. Et en termes de dimensions, celles du jardin, qui est fier de compter 420 pieds de cerisiers se répartissant en 20 espèces, sont immenses. Durant la floraison, l’entrée, qui coûte normalement 310 yens pour les adultes et 100 yens pour les moins de 18 ans, est gratuite et les lumières qui illuminent le jardin donnent un aspect féerique à l’ensemble.

8. LE CHÂTEAU DE NAGOYA

Encore un endroit magnifique pour observer les sakura avec en arrière-plan un monument historique de toute beauté. Un millier d’arbres de dix espèces différentes dévoilent leur éclatante couleur dans le parc qui se trouve aux abords du château. Les photographes devraient apprécier particulièrement cet endroit quand le château, construit en 1612, s’illumine pour dévoiler toute la poésie de l’événement et la beauté des pétales accrochées pour quelques jours encore à leurs fleurs.

9. LES RUINES DU CHÂTEAU DE TAKATO À NAGANO

C’est le troisième meilleur spot du Japon pour l’observation des fleurs de cerisiers, à Ina City, dans la préfecture de Nagano. Ce château et les ruines qu’il en a laissées à la suite de son abandon en 1871, se situe en haut d’une colline et, tout comme le mont Yoshino, il faudra un peu d’efforts pour les apprécier pleinement avec les cerisiers qui les entourent. Comme lors de tous les festivals japonais, des échoppes ambulantes appelées yatai devraient vous permettre d’affronter ce regain d’activité avec rafraîchissements et snacks toujours bienvenus. Le parc s’illumine en soirée et magnifie encore plus ce site remarquable.

10. LE MONT FUJI

Ce n’est pas ici un endroit en particulier mais un site dans son ensemble. Volcan actif de 3776 mètres et plus haut sommet du Japon, il en est aussi son symbole. Les cerisiers ne sont pas sur ses flancs et vous n’aurez pas à le gravir pour les apprécier (l’ascension du Mont Fuji n’est de toute manière possible qu’en été). Mais toute la région autour mérite le déplacement pour ses vues imprenables sur la montagne sacrée et ses spots d’observation des cerisiers japonais, qui vous permettront d’associer sur une même photo, vidéo ou carte postale deux icônes nationaux. La région autour du volcan est très vaste et les sites d’observation très nombreux mais Hakone et la région des Cinq Lacs devraient vous satisfaire. Sans oublier le festival Fuji Shibazakura pour les cerisiers pelouse qui éclosent après les sakura et associent encore les fleurs au Mont Fuji dans une explosion de couleur phénoménale.

10′. LE JINDAI ZAKURA DE YAMATAKA

À 70 km du Mont Fuji, à Hokuto, dans la préfecture de Yamanashi, le sakura appelé Jindai Zakura, qui aurait selon les estimations entre 1800 et 2000 ans, est le cerisier le plus vieux du Japon. Et il n’est pas prêt d’arrêter son activité puisqu’il continue à fleurir chaque année, faisant le bonheur des Japonais qui viennent en nombre se faire photographier avec lui au moment où il s’habille de sa robe rose. Le cerisier se trouve dans l’enceinte du temple Jisso-ji. L’arbre de 12 mètres de haut est très impressionnant, surtout lorsqu’on imagine toutes les périodes et les floraisons qu’il a dû vivre, et la visite autour de ses branches en fleurs est un moment inoubliable.

11. LE PARC HANAMIYAMA À FUKUSHIMA

Nous attaquons la dernière partie de cette liste de sites admirables d’observation des fleurs de cerisiers japonais par l’un des plus beaux endroits dans la région de Fukushima. Le Parc Hanamiyama, qui signifie littéralement « la montagne pour observer les fleurs » se situe sur les pentes d’une colline. Ouvert au public en 1959, sa grandeur et la large variété de cerisiers qui ont été plantés ici par des fermiers procurent une grandeur à l’ensemble et une diversité de palettes remarquables.

12. LE CHÂTEAU DE HIROSAKI

Au nord de l’île de Honshu, le château de Hirosaki, construit en 1611, est considéré comme le second plus beau site d’observation des cerisiers au Japon. Beaucoup de châteaux figurent dans notre liste tant ils apportent un cachet unique à l’événement et à l’association qu’ils forment avec les fleurs symboliques de sakura. Le parc, avec ses 2500 cerisiers, ses illuminations nocturnes et ses aires de pique-nique admirablement aménagées, offre un panorama splendide sur le château et des moments de contemplation intenses. Le rose dont se pare les cerisiers du parc est toujours aussi riche et la saison de floraison commence ici plus tard que dans le reste de Honshu.

13. LE PARC DE LA FORTERESSE DE GORYOKAKU À HOKKAIDO

Nous finissons notre tour avec l’île la plus septentrionale des quatre principales du Japon, Hokkaido. C’est là que l’hiver est le plus rude, que le printemps met le plus de temps à s’installer et que se termine la saison de floraison des cerisiers japonais. La forteresse de Goryokaku d’Hakodate présente la particularité d’avoir été dessinée sous une forme très spéciale inspirée par les techniques de construction françaises, une étoile. En 1914, elle est devenue un parc et des milliers de sakura ont été plantés à cette occasion. Une tour de 107 mètres de haut permet d’apprécier la forme de la forteresse, classée site historique, et le voile rose qui se pose dessus vers la fin du mois d’avril, pour le plus grand bonheur des petits et des grands.

À ne pas manquer

Michael Amerigo

Rédacteur en chef | 📕 "Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant, je vous dis que Salomon même, dans toute sa magnificence, n'était point vêtu comme l'un d'eux." (Nouveau Testament | Matthieu 6.28)