CHATON-BUS : LA SUITE DE TOTORO AU MUSÉE GHIBLI

Le chaton Bus du Studio Ghibli

« Mei et le Chaton-Bus » est la suite du film d’animation légendaire « Mon Voisin Totoro » réalisé en 1988. Si vous pensiez à une information exclusive, détrompez-vous car il s’agit en fait d’un court-métrage d’animation qui a été créé en 2002. Il n’est donc pas tout récent et n’a absolument rien d’une nouveauté. En revanche, le caractère d’exclusivité vient du fait qu’il n’a jamais été diffusé ailleurs que dans la petite salle de cinéma du Musée Ghibli de Mitaka, appelée Saturn, et à quelques périodes limitées. Il faudra donc se trouver au Japon et être suffisamment chanceux pour pouvoir le visionner.

LE FILM DE HAYAO MIYAZAKI À TOKYO

Le film n’est pas la suite à proprement parler du premier film mettant à l’honneur Satsuki et Totoro mais raconte l’histoire de Mei qui, grâce à un caramel, fait la connaissance de l’adorable Chaton-bus, le fils du mythique Chat-bus. Le film est destiné à un jeune public mais, comme avec beaucoup d’anime, tout le monde peut s’y retrouver. Le plaisir de revoir ces personnages connus de tous dans une nouvelle aventure imaginée par le dieu Hayao Miyazaki est pour beaucoup indescriptible. Si l’on rajoute le caractère exclusif du film et l’aspect magique des lieux, on comprend mieux l’intérêt que suscite ce court-métrage chez les fans d’animation japonaise. À noter d’ailleurs que, si Mei garde la même voix que quatorze ans plus tôt, c’est le co-fondateur du studio lui-même qui prête la sienne à Totoro et à un autre personnage, la mémé chat-bus. Ce sont enfin 15.000 dessins qui ont été créés pour ce dessin-animés, ce qui est énorme pour un film qui ne dure pas même un quart d’heure (13 minutes et 43 secondes pour être précis), ce qui montre tout le soin qui a été apporté à sa réalisation.

LES COURTS-MÉTRAGES DU GHIBLI MUSEUM

Avec « Boro la petite chenille » sortie le 21 mars 2018 et diffusé jusqu’à fin août, ce sont en tout 10 films qui ont été produits pour le Musée Ghibli depuis son ouverture en 2001. Et tous l’ont été en exclusivité, ce qui signifie qu’il est impossible de les voir ailleurs que dans ce petit cinéma et qu’ils ne sont évidemment pas en vente. De plus, comme les courts-métrages s’alternent au cours des mois et que c’est la direction du musée qui en dicte la programmation, vous ne pourrez jamais choisir le film que vous allez voir. Mais en allant jeter un coup d’œil furtif sur le site officiel du musée, dans sa version anglaise, on peut normalement, lorsque la page est mise à jour, voir les films annoncés pour les trois mois à venir. Il faut pour cela aller dans l’onglet « WELCOME » à gauche, puis au cinquième chapitre intitulé « Ghibli Original Short Animated Feature at the Museum Only ! » et enfin taper sur Screening Schedule. Dans tous les cas, être au Musée Ghibli est déjà un privilège et voir l’un de ces chefs d’œuvre d’animation une chance. Si en plus vous pouvez le visiter pendant la diffusion de la suite du film qui a donné au studio sa mascotte, cela rajoutera certainement encore plus de magie à l’expérience.

Le site officiel : Ghibli Museum

Il faudra à l’avenir garder un œil aussi perçant que celui du Chat-bus pour repérer la prochaine programmation du film au Musée Ghibli. En attendant, vous pouvez toujours vous consoler en allant voir le spectacle gratuit de l’horloge mécanique de Shiodome. Si en revanche vous avez la chance d’être à Tokyo pendant la diffusion de « Mei et le Chaton-bus » et avez eu l’excellente idée de vous procurer le billet en avance, sachez que vous allez faire énormément d’envieux, car c’est un privilège rare qui ne devrait s’échanger pour rien au monde, pas même pour un voyage en Chat-bus.

À ne pas manquer

Michael Amerigo

Rédacteur en chef | 📕 "Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant, je vous dis que Salomon même, dans toute sa magnificence, n'était point vêtu comme l'un d'eux." (Nouveau Testament | Matthieu 6.28)