DEUXIÈME PLACE DU JAPON AUX JEUX ASIATIQUES 2018

Asian Game 2018

Dimanche 2 septembre 2018, les 18èmes Jeux asiatiques de l’histoire se sont achevés avec une grande cérémonie de clôture dans le stade Gelora Bung Karno de Jakarta. Ces jeux, qui correspondent au deuxième plus important événement multi-sport de la planète derrière les Jeux Olympiques, se tenaient pour la première fois dans deux villes différentes. L’Indonésie, qui a prouvé qu’elle pouvait organiser une manifestation de cette ampleur, termine à la quatrième place au classement général et le Japon, en battant le nombre de médailles de l’édition précédente, à la seconde place derrière la Chine. Les Japonais ont réalisé de très grands jeux et de très belles performances, à l’image de la nageuse de 18 ans Rikako Ikee. La préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo semble être en bonne voie pour le Japon.

DES JEUX SOUS LE SIGNE DE L’ÉNERGIE ASIATIQUE

Les médailles du Japon

Avec 75 médailles d’or, le Japon réalise sa deuxième meilleure performance dans l’histoire des Jeux asiatiques depuis leur création en 1951. Il avait fait mieux en remportant 78 médailles d’or lors des Jeux de Bangkok en 1966. La natation est la discipline qui permet au pays d’en ramener le plus (19), avec surtout la performance exceptionnelle de Rikako Ikee qui décroche plusieurs records avec ses 6 médailles d’or (50 mètres, 100 mètres, 50 mètres papillon, 100 mètres papillon, relais 4 X 100 mètres libre et relais 4 X 100 mètres 4 nages) et deux d’argent. Elle a été également élue la meilleure athlète de ces jeux, ce qui fait d’elle la première femme à être élue MVP (Most Valuable Person) dans l’histoire des Jeux asiatiques.

Le judo (9) et l’athlétisme (6) sont aussi des disciplines à avoir largement permis au Japon de remporter la plus précieuse des matières. Le Japon a également franchi deux caps avec ces jeux : celui des 1000 médailles d’or et celui des 3000 médailles toutes matières confondues obtenues depuis les premiers Jeux asiatiques de New Delhi ! Et avec 56 médailles d’argent pour 74 de bronze, le Japon termine deuxième au classement général de ces jeux avec 205 médailles, améliorant ainsi de cinq unités son résultat de l’édition précédente. La Chine termine encore à la première place avec 289 médailles dont 132 en or, et la Corée du Sud à la troisième place avec 177 médailles dont 49 en or.

Du grand spectacle en Indonésie

L’Indonésie a réussi son défi d’organiser ces jeux dans deux villes différentes et la cérémonie de clôture a été à l’image de l’engouement suscité par ces jeux dans tout le pays. Le pays organisateur réalise également un très bon résultat final en terminant au pied du podium avec 98 médailles. Et en en obtenant 31 en or, il pulvérise son record de 1962, déjà organisés à Jakarta, de 11. Cinq autres pays ont battu leur record de médailles d’or, dont évidemment la Corée réunifiée qui avait été acclamée lors de la cérémonie d’ouverture et qui présentait pour la première fois dans l’histoire des Jeux asiatiques des équipes communes. Cela concernait le basketball, le canoë-kayak et l’aviron et les athlètes coréens ont obtenu quatre médailles au total, dont une en or en canoë-kayak.

De nouvelles disciplines ont fait leur apparition lors de ces jeux, amenant avec elles encore plus de spectacle et de diversité. Sans oublier les sports propres à ces jeux tel l’impressionnant Sepak takraw, du volleyball avec les pieds, dominé par l’Indonésie avec, pour la première fois dans son histoire, une médaille d’argent remportée par les Japonais. Le plus jeune athlète à avoir remporté une médaille (bronze) lors de ces jeux est une skateboardeuse indonésienne de 12 ans. Pour l’or, il s’agit d’une Chinoise de 14 ans au plongeon. Le bridge, qui a fait son apparition cette année, a permis à un Indonésien de 78 ans de devenir le médaillé (bronze) le plus âgé de ces jeux, et à un Indien de 60 ans le plus âgé à remporter l’or. Vous pouvez toujours voir ces résultats, le classement, les médailles et les photos des médaillé(e)s sur le site officiel des Jeux asiatiques de Jakarta – Palembang.

Classement des pays par médailles : jeux asiatiques

L‘e-sport (le sport sur support informatique) est également entré dans la compétition en tant que sport de démonstration. Mais vu la ferveur des supporters et gamers, la discipline pourrait bien avoir un autre statut lors des prochains Jeux asiatiques qui se tiendront à Hangzhou, en Chine, en 2022. Avant cela, deux autres événements attendent les athlètes et spectateurs asiatiques. Du 6 au 13 octobre prochains d’abord, avec les troisièmes Jeux para-asiatiques qui se tiendront encore à Jakarta. Et bien sûr en 2020, dans maintenant moins de deux ans, avec les Jeux Olympiques de Tokyo !

À ne pas manquer

Michael Amerigo

Rédacteur en chef | 📕 "Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant, je vous dis que Salomon même, dans toute sa magnificence, n'était point vêtu comme l'un d'eux." (Nouveau Testament | Matthieu 6.28)