FESTIVAL MUTEK : MUSIQUE ÉLECTRO À TOKYO

Festival Mutek de Tokyo

Fans de musique électronique, le festival MUTEK arrive pour la deuxième fois à Tokyo les 3, 4 et 5 novembre 2017. Créé en 2000 à Montréal où il se tient normalement en juin, le festival annuel permet à des artistes de se produire devant un large public et de montrer leur talent aux gens de la profession. L’évènement s’est ouvert au plan international devant son succès, tant au niveau du public que de celui des participants, artistes, conférenciers et professionnels de l’industrie. Toujours suivant la même philosophie de promotion des artistes locaux, plusieurs villes dans le monde présentent aujourd’hui leur version du fameux festival québécois, de Barcelone à Mexico, en passant par Buenos Aires et Dubaï. Et cette année encore, Tokyo va accueillir le spectacle et organiser son propre évènement à Odaiba.

UN FESTIVAL DANS UN CADRE UNIQUE

Il a fallu de longs mois de préparation et des échanges fructueux entre les équipes canadienne et japonaise pour mettre au point la première édition qui a eu lieu du 2 au 4 novembre 2016 à Shibuya. Et devant le succès rencontré par cette première édition, les organisateurs relancent l’opération cette année du côté d’Odaiba. Au National Museum of Emerging Science and Innovation (Miraikan) pour être précis. Encore une fois, MUTEK.JP va présenter un tableau remarquable des performances d’artistes japonais, canadiens et internationaux.

Comme à son habitude, le festival leur fournira un environnement ouvert, encourageant ainsi les échanges entre les artistes, les professionnels et le public. Le festival se veut un point de convergence entre tous ces acteurs de la scène électro mondiale et il leur fournit pour cela une large plate-forme. L’évènement promet aussi d’explorer le potentiel créatif de la réalité virtuelle (numérique). L’effervescence culturelle et artistique ainsi créée, à la fois au niveau local et international, n’en sera que plus grandie. Il faudra donc s’attendre à un enchaînement de spectacles de pointe, d’œuvres audiovisuelles et de performances musicales de qualité, en même temps que des ateliers, des conférences et des showrooms, pendant ces trois jours !

DES ARTISTES JAPONAIS ET INTERNATIONAUX

Avec la capitale du Japon comme toile de fond et le cadre futuriste du musée d’Odaiba, les artistes, les professionnels et le public seront en mesure de profiter d’une atmosphère unique pour se laisser envahir de sons et de musiques électroniques sur toute la durée du festival. Treize artistes internationaux sont annoncés sur le site officiel japonais de l’évènement, avec photo et biographie. La liste est encore plus longue sur le site en français et devrait encore s’agrandir d’ici novembre . En attendant, voici les noms des artistes déjà annoncés et entre parenthèses leur pays d’origine :

DUB SQUAD (JP)
Francesco Tristano (LU)
Hatis Noit & Nobumichi Asai (JP)
HVOB (AT)
Intercity Express (JP)
James Holden and the Animal Spirits (UK)
Kuniyuki (JP)
Monolake (DE)
Myriam Bleau (CA/QC)
Nicolas Bernier (CA/QC)
Nonotak (JP+FR)
Nosaj Thing & Daito Manabe (US+JP)
Maotik (FR/QC)
Rival Consoles (UK)
Woulg & Push 1 stop (CA/QC)
Yoshinori Sunahara (JP)

Les concerts s’étaleront de 17 à 23h30 les vendredi 3 et samedi 4 novembre, et de 18 à 22h pour le troisième et dernier jour du festival. Concernant le prix, il est normalement de 13.000 yens pour assister à l’intégralité des spectacles. Cependant, 300 tickets ont été mis en vente à un prix spécial de 9800 yens. Tout pour profiter au maximum de ce festival de musique électronique et d’arts numériques à Tokyo, une ville reconnue sur le plan international pour sa culture innovante.

À ne pas manquer

Michael Amerigo

Rédacteur en chef | 📕 "Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant, je vous dis que Salomon même, dans toute sa magnificence, n'était point vêtu comme l'un d'eux." (Nouveau Testament | Matthieu 6.28)