LE GÉNÉRIQUE D’ANIME DE GAME OF THRONES

L'anime Game of Thrones

La série de fantaisie médiévale « Game of Thrones » (GOT) est apparue récemment sur Internet dans un générique d’anime à couper le souffle. Dans la plus pure tradition, la saga télévisée au succès planétaire que tout le monde (ou presque) connaît se décline en version manga dans un vrai générique au rythme effréné et avec une chanson infernale en japonais. Ça va tellement vite qu’un seul visionnage ne suffit pas. Et on reste d’autant plus scotché quand on apprend que l’artiste qui est à l’origine de cette bombe n’est autre qu’un dessinateur français de 33 ans du nom de Malec. Voici l’histoire d’un coup de maître qui a su exploiter et combiner à merveille ses passions pour réaliser une œuvre époustouflante.

L’HEROIC FANTASY DE HBO DANS UN GÉNÉRIQUE D’ANIME

La fantasy médiévale en série télévisée

Game of Thrones est une série sombre qui dépeint un univers médiéval fantastique dans lequel neuf familles de la noblesse des continents imaginaires de Westeros et Essos se battent violemment pour la conquête du pouvoir, représenté par le « Trône de Fer ». L’année 2017 a vu la diffusion sur la chaîne américaine qui l’a créé, HBO, et sur les télévisions du monde entier, de la septième et avant-dernière saison. Avant d’être adaptée pour la télévision, GOT est un cycle de romans de l’écrivain américain George R.R.Martin qui a crée un monde gigantesque. Des dizaines de protagonistes se disputent le pouvoir dans un univers mêlé d’énigmes, de trahisons, de coups de sang, d’aventures et de surprises spectaculaires.

Un vrai générique d’anime pour GOT

Il était difficile dans ces conditions de les faire tous apparaître dans un générique d’une minute. Pourtant, les personnages principaux, de Jon Snow à Daenerys Targaryen (« la Mère des dragons »), en passant par Tyrion Lannister et Ned Stark, sans oublier le « Roi de la Nuit », Cersei, et bien d’autres sont présents sous des traits de finesse remarquables. Même Drogon a son mot à dire ! Les combats épiques du show créé par David Benioff et D.B.Weiss s’enchaînent à une cadence effrénée digne des meilleures batailles de la série originale. Et si la saga de fantasy médiévale, qui a d’ores et déjà marqué l’histoire des séries TV, dispose d’une bande-dessinée et de jeux vidéo retraçant les aventures des héros imaginaires, elle peut désormais s’enorgueillir d’un bout d’anime dans le plus pur style de ce qui se fait de mieux au Japon. Mais surprise, ce ne sont pourtant pas les Japonais qui sont à l’origine du projet.

UN ANIME JAPONAIS A LA FRANÇAISE

Des dessins et une animation irréprochables

On est bien loin du générique original dans lequel les principaux décors de la série éclosent de façon mécanique et évolutive sur la carte du royaume, mais l’esprit violent de la série, récompensée par de nombreux Emmy Awards depuis sa création en 2011, est bien là et on le ressent dès les premiers instants. Sauf que les couleurs lumineuses utilisées par le dessinateur ne lui donnent pas la même noirceur que dans les épisodes de la série, filmés comme de vrais longs-métrages. Malec, fan de manga, d’anime, de jeux vidéo et de la série d’heroic-fantasy, qu’il a d’abord lue, s’est inspiré des génériques de Naruto et de Fullmetal Alchemist pour réaliser le sien, et du mangaka Satoshi Kon (Perfect Blue, Millenium Actress, Tokyo Godfathers, Paprika) pour le graphisme. C’est la question « que donnerait un générique manga de GOT ? » qui est à l’origine du projet. Il réalise alors un travail de titan pendant une quinzaine de jours pour dessiner et animer son oeuvre, devant même recommencer ce qui avait déjà été accompli mais non sauvegardé après que son ordinateur ait rendu l’âme en pleine phase de production.

Une chanson de générique efficace

La chanson, indissociable de tout anime qui se respecte, est dans le ton de ce qui se fait de mieux dans le domaine. C’est d’ailleurs Malec, qui a vécu neuf ans (de 2008 à 2017) entre Paris et Tokyo, qui en est l’interprète. Adepte de karaoke quand il était à Tokyo, il s’est aussi entouré d’un musicien pour la musique et d’un Youtubeur pour les paroles qu’ils ont voulu dans un ton totalement décalé, à l’image des génériques en anglais de certains anime japonais qui ne veulent rien dire. Comme si c’était Jon Snow lui-même qui chantait ! Un ami japonais pour la perfection et une touche féminine pour plus d’authenticité (n’oublions pas que les femmes ont une grande importance dans la série originale et que c’est l’une de leurs représentantes qui pourrait monter sur le Trône de fer à l’issue du 73ème et dernier épisode) et le tour était joué. Les paroles sont même en sous-titre et si vous pouvez lire les hiragana et les katakana, vous pouvez aussi chanter en japonais. Quand il partage la vidéo sur sa chaîne YouTube, il s’attend à recevoir un petit succès mais certainement pas à ce qui va se produire par la suite.

GRAND SUCCÈS POUR UN ARTISTE PASSIONNÉ DE JAPON

Une œuvre qui voyage grâce à Internet

La vidéo est postée début octobre 2017 sur la chaîne YouTube de Malec et c’est le succès immédiat. Presque 1,5 millions de vues ! Avec Internet, l’œuvre voyage rapidement et permet au monde entier d’avoir accès à son travail. D’autres pages reprennent ainsi allègrement la vidéo et font aussi des millions de vue. C’est un véritable succès planétaire auquel il ne s’attendait pas. Les Japonais apprécient le travail et la blague faite dans la chanson du générique, avec les paroles fantasques. Les Américains trouvent également le générique génial. Les millions de fans de la série qui bat tous les records et s’inscrit dans l’histoire du petit écran sont également fans du générique et le nombre de vues de la vidéo en témoigne. Aucune ombre au tableau si ce n’est que le bénéfice de l’opération ne profite pas totalement à son auteur. Les pages qui ont repris sa vidéo l’ont parfois tout simplement « volé » en se l’appropriant et en ne citant son nom que dans les commentaires.

Les autres vidéos manga de Malec

L’œuvre réalisée par Malec est isolée et ne devrait pas donner de suite ou d’adaptation en anime. Ce générique appartient à une nouvelle série qu’il a lancée sur sa chaîne YouTube à succès (presque 85000 abonnés et plus de 8,5 millions de vues) et dans laquelle il propose à ses abonnés de parodier ou transformer une série télévisée en anime ou manga. Il procédait de la même façon dans son feuilleton précédent qui s’intitulait « Rap Fighters » où il faisait s’affronter le Japon contre le reste du monde sous forme de battle de rap : des personnages de manga japonais y affrontent dans des joutes verbales délirantes et en français des héros de dessins-animés plus classiques. Le résultat est tout aussi excellent et si vous souhaitez voir Golden Freezer (Dragon Ball) contre Asterix, la Pokemon Team Rocket vs les frères Rapetou de Disney, Eren Jaeger (« Attack on Titan« ) vs le Spiderman de Marvel, et bien d’autres, vous ne serez pas déçus !  Vous trouverez aussi sa bande-dessinée « le Monde à Malec » , qui se veut comme un guide pour les gens souhaitant vivre un jour au Japon, dans laquelle il y décrit dans un ton là encore très humoristique sa vie au pays du Soleil Levant. Malec, qui était présent à Japan Expo 18ème impact,  nous transporte complètement dans son univers l’espace d’une minute avec cet incroyable générique et ses nouveaux projets, dans lesquels il implique ses abonnés, laissent présager d’un très bel à avenir.

Alors qu’on se demande tous si les Marcheurs Blancs vont avoir raison de nos héros au grand cœur (plus ou moins corrompu pour certains) et qui va finir par monter sur le Trône de Fer, il ne reste plus qu’à patienter encore quelques mois pour se délecter des six derniers épisodes et connaître la réponse à ce suspense insoutenable. Et afin de prendre votre mal en patience avant la diffusion de la dernière saison en 2019 et en attendant que l’hiver vienne (ou pas), voici une vidéo, rencontre parfaite entre heroïc-fantasy et anime, qui se laisse consommer sans aucune modération !

Photo d’illustration : montage + capture Youtube Malec

À ne pas manquer

Michael Amerigo

Rédacteur en chef | 📕 "Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant, je vous dis que Salomon même, dans toute sa magnificence, n'était point vêtu comme l'un d'eux." (Nouveau Testament | Matthieu 6.28)