LES GLACES JAPONAISES GARI GARI KUN

Glaces japonaises Gari Gari Kun

Comme les étés sont très chauds au Japon, les Japonais consomment les glaces Gari Gari Kun pour se rafraîchir. Marque très populaire auprès des Japonais, il est très difficile d’y passer à côté tant elle est distribuée de façon très large. Aussi, si vous êtes dans le pays ou projetez d’y venir, il faut que vous sachiez à quoi vous attendre avec ces petites glaces à l’eau aux saveurs très diverses et au prix très attractif.

GARI GARI KUN : DES GLACES POPULAIRES AU JAPON

Là où nous avons Mister Freeze en France, les Japonais ont Gari Gari Kun. Ainsi pourrait se résumer l’impact qu’a cette marque dans le quotidien des Japonais, surtout des plus jeunes, avec le personnage fictif de la marque. Pas de bonhomme de neige ici, il s’agit d’un garçon de cartoon à la bouche démesurée créé en 1981 par la compagnie Akagi Nyugyo pour devenir la mascotte de sa glace sur les emballages et dans les spots publicitaires. Le terme de Gari Gari pourrait se traduire par « craquant » pour un aliment dur. Associé à kun, qui est le suffixe donné aux garçons, l’ensemble peut être interprété comme « Le garçon craquant ». Les glaces Gari Gari Kun sont en effet très dures lorsqu’elles sortent du congélateur et le bruit que les dents font à leur contact peut aussi être facilement associé à ce nom.

La compagnie Akagi produit des glaces depuis 1961 et la gamme qu’elle propose est très développée avec plus d’une vingtaine de produits différents. Gari Gari Kun apparaît un peu à part au milieu de cette vaste sélection par son emballage coloré, animé par ce garçon à la limite du pantin avec sa bouche et ses mimiques délirantes, et surtout son prix. Malgré une augmentation de 10 yens en 2016, la première en 25 ans, qui a tout de même valu des excuses solennelles de la part de toute l’entreprise envers ses clients (par le biais d’une publicité dans laquelle on voit l’ensemble du personnel d’une usine s’incliner devant la caméra), elle reste la glace la moins chère du marché avec un prix avoisinant les 70 yens, soit environ 0,50 euro.

LE LARGE CHOIX DE PARFUMS DES GLACES GARI GARI KUN

Outre le prix imbattable qui permet aux gens de se rafraîchir doublement sans dépenser beaucoup d’argent, là où Gari Gari Kun se démarque par rapport à ses concurrents réside dans l’immense variation de parfums proposées. Il y en a pour tous les goûts et le garçon craquant vous permettra de toujours garder la tête froide quand vous en aurez besoin. Cela dépend des saisons mais vous pourrez facilement trouver tous les parfums classiques, des fruits les plus communs jusqu’aux plus exotiques tels que pamplemousse, kiwi, pastèque, litchi ou mangue. Des saveurs encore plus originales se glissent parfois dans les bacs des konbini et vous serez surpris de voir :

Des glaces au goût café frappé

Des glaces au goût fondant chocolat

Des glaces au goût soda

Des glaces au goût boissons énergisantes

Des glaces au goût mochi (gâteau au riz japonais)

Des glaces au goût melon pan (pain melon)

Et la liste est encore longue. Mais là où Gari Gari Kun devient un produit extra-ordinaire repose sur ses saveurs en durée limitée que vous ne pourrez trouver probablement nulle part ailleurs. Ce sont des glaces qui ont été commercialisées à partir de 2012 et qui n’existent plus à l’heure actuelle mais qui ont le mérite d’avoir existé pour pouvoir en parler ici. Avec une texture adaptée à chaque fois, le goût était très prononcé et très ressemblant. Trop parfois, jusqu’à en dégoûter voire traumatiser plus d’un. Les parfums actuels sont revenus à la normale et on peut compter sur l’esprit imaginatif incroyable de ces concepteurs de glaces pour encore nous surprendre à l’avenir. On a ainsi pu voir :

Des glaces au goût soupe de maïs ou de patate

Des glaces au goût ragoût (ça passe mieux chez les enfants réfractaires à la soupe)

Des glaces au goût spaghettis napolitaines

Des glaces au goût fromage

Des glaces au goût chou à la crème (avec la même texture de crème à l’intérieur).

Avec en plus un emballage généralement adaptée en trois modèles différents pour chaque parfum, pour encore plus de fun (et pour les éventuels collectionneurs), un goût remarquablement fidèle à ce qui est annoncé, des éditions spéciales (Star Wars, Samurai Blue) et un prix qui défie toute concurrence, il n’y a aucune raison de ne pas se laisser aller à la dégustation de ces glaces made in Japan. Et si vous avez la chance de tomber sur des saveurs très spéciales, passez outre l’appréhension et laissez-vous tenter par l’expérience. Elles ne vous laisseront peut-être pas toujours un bon goût dans la bouche mais vous garantiront indubitablement de mémorables souvenirs gustatifs. Comme tout ce qui se laisse manger au Japon !

À ne pas manquer

Michael Amerigo

Rédacteur en chef | 📕 "Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant, je vous dis que Salomon même, dans toute sa magnificence, n'était point vêtu comme l'un d'eux." (Nouveau Testament | Matthieu 6.28)