NEUF CORPS DÉMEMBRÉS DÉCOUVERTS PAR LA POLICE PRÈS DE TOKYO

Fait divers au Japon, meurtre

Mardi 31 octobre 2017, neuf corps démembrés ont été découverts dans un appartement à Zama, ville de la préfecture de Kanagawa, limitrophe de Tokyo. Cette découverte macabre est la conséquence directe d’une enquête de la police locale concernant la disparition inquiétante d’une jeune femme de 23 ans. Le meurtrier, et locataire des lieux, a été arrêté et a avoué ses crimes aux autorités en charge de l’affaire.

ARRESTATION D’UN JEUNE SUSPECT JAPONAIS

Le 24 octobre dernier, le frère aîné de la jeune femme disparue, contacte alors le commissariat de la gare de Takao, dans l’ouest de Tokyo, n’ayant plus de nouvelle de sa sœur depuis trois jours. Grâce à une vidéo de surveillance du 23 octobre, la police remarque la présence de la jeune femme, proche de chez elle, en compagnie du suspect. La victime avait posté, sur son compte twitter, le 20 septembre, un message invitant des personnes à la rejoindre pour mettre son suicide à exécution. D’après les autorités locales ainsi que l’agence de presse Kyodo News, la jeune femme « avait peur de mourir seule ».

C’est lors de l’enquête sur le suspect de la vidéo, Takahiro Shiraishi, que les autorités locales ont découvert les corps de neuf victimes démembrés à son domicile. Certaines parties des corps humains étaient conservées dans des glacières, dont deux têtes coupées. Le Département de la Police Métropolitaine de Tokyo a procédé immédiatement à l’arrestation de Takahiro Shiraishi, âgé de 27 ans. Toujours d’après les sources policières ainsi que Kyodo News, le meurtrier a avoué à la police avoir tué les neuf victimes depuis son emménagement dans l’appartement, fin août. Il avait pour habitude de les voler (le vol étant une de ses motivations). Le démembrement des corps servait à tenter de cacher les preuves.

UNE ENQUÊTE QUI SUIT SON COURS

Une scie, retrouvée dans l’appartement, aurait été utilisée pour démembrer les corps. D’après la police, Shiraishi aurait confessé les avoir découpés dans sa baignoire en jetant, ensuite, plusieurs parties aux ordures. Les enquêteurs vont ainsi effectuer plusieurs tests ADN pour identifier au mieux les corps retrouvés sur place. A l’heure actuelle, ils ne sont pas en mesure d’assurer que le corps de la jeune femme de 23 ans s’y trouve.

Les autorités locales ont également procédé à l’interrogation du voisinage de Shiraishi. Un des voisins aurait déclaré que le suspect était un homme « gai, gentil et poli », d’après les mots employés dans le rapport. Un second voisin aurait également évoqué « une étrange odeur » lorsqu’il passait devant l’appartement en août dernier. Il a ajouté que c’était « quelque chose qu’il n’avait jamais senti auparavant ». L’enquête suit son cours et la découverte des identités, grâce à l’ADN, sera décisive pour comprendre et retracer les derniers mois de Takahiro Shiraishi.

À ne pas manquer

Julien Loock

Rédacteur | 📕 "Donc, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, de même vous aussi, vous devez le faire pour eux; c'est là, en effet, ce que signifient la Loi et les Prophètes." (Nouveau Testament | Matthieu 7.12)