RETOUR SUR JAPAN EXPO 19ÈME IMPACT

Japan Expo, Japanexpo, Impact

Comme chaque début du mois de juillet depuis 19 ans, Japan Expo a eu lieu à Paris et a tenu toutes ses promesses en termes de divertissements à la sauce japonaise. Le plus grand festival d’Europe dédié à différents aspects de la culture japonaise a rassemblé cette année encore plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, 243 864 pour être précis (source officielle), sur quatre jours du jeudi 5 au dimanche 8 juillet. Il était difficile de ne pas trouver son bonheur dans les couloirs immenses du parc d’expositions de Villepinte tant l’ensemble des stands était organisé pour satisfaire tous les goûts. Le programme soigneusement étudié et mis en place par les organisateurs était encore une fois des plus pointus et mieux valait avoir le plan du festival et le programme du jour pour ne pas s’y perdre. L’événement a encore une fois bien tenu son statut en explorant toutes les facettes de la culture japonaise dont voici un rapide tour d’horizon.

LE JAPON AU CŒUR DE L’ÉVÉNEMENT

La culture japonaise

Japan Expo propose chaque année une vitrine sur la culture japonaise des plus intéressantes. Le 19ème impact de Japan Expo était d’abord la parfaite occasion de mettre en avant les 160 ans de relations diplomatiques entre la France et le Japon, qui se manifeste à Paris et dans d’autres villes de l’Hexagone jusqu’au mois de février 2019 par l’événement Japonismes 2018, qui consiste en une cinquantaine de projets, expositions et spectacles pour mettre en avant la richesse de la culture japonaise. Pendant la tenue de l’événement, de nombreuses associations viennent montrer l’étendue de leurs activités et apporter au public les informations qu’il vient chercher directement dans ce genre d’exposition. Internet est une source énorme d’informations mais Japan Expo permet le rapport direct avec les interlocuteurs adéquats. Ainsi, pour vous initier au jeu de go ou de shogi par exemple, Japan Expo est l’endroit parfait pour apprendre les règles de base et voir des gens jouer avant de prendre place derrière le plateau de jeu.

L’espace Wabi Sabi est là pour présenter sur plus de 800 m2 présenter des petits artistes et artisans traditionnels japonais, venus du Japon pour présenter et proposer leurs œuvres au public de Japan Expo. Shamisen, calligraphie, poterie, éventails, poupées et biens d’autres constituent une galerie d’objets originaux et authentiques qui se trouvaient dans cet espace. Les vêtements étaient bien sûr représentés avec notamment les fundoshi (sous-vêtements traditionnel japonais) et les kimono. Un grand espace était réservé à tout ce qui touche la mode japonaise avec des boucles d’oreilles, des pochettes et autres ornements pour cheveux confectionnés de manière artisanale. Enfin, our explorer une culture éloignée, la découverte d’un sport traditionnel peut être un moyen divertissant et efficace. Japan Expo répond là encore à vos attentes dans ce domaine qui fait partie intégrante de ses thématiques en vous proposant de découvrir une douzaine de sports différents à force de démonstrations et d’initiations.

Le tourisme au Japon

Le tourisme occupe également une place de choix à Japan Expo et de nombreux organismes viennent y faire la promotion de régions japonaises. On notera particulièrement la présence remarquée du JNTO, l’Office de Tourisme National Japonais, venu faire découvrir aux visiteurs curieux et/ou intéressés par le Voyage toutes les facettes du Japon, des plus populaires aux plus méconnues, tout au long du festival. L’on pouvait trouver sur son stand toutes sortes de documentations relatives au Japon et à ses nombreuses régions. Avec un personnel accueillant et toujours disponible, vous pouviez y recevoir informations et conseils utiles à la préparation d’un futur voyage au Japon. Des cadeaux étaient également offerts avec un stamp rally, une sorte de jeu de piste à la recherche de tampons que les Japonais affectionnent particulièrement. Une démonstration d’ame zaiku, un art populaire traditionnel consistant à faire des sculptures en bonbon, était aussi organisée à quelques heures de la journée, comme des portraits façon manga.

Des villes comme Wakayama ou Chichibu, avec un anime spécialement produit par la ligne de chemin de fer qui la dessert, (Seibu Tetsudo), ou même des préfectures comme Iwate, la seconde plus grande du Japon après Hokkaido, avaient également fait le déplacement toute leur richesse et leur diversité, tant au niveau gastronomique que culturel et folklorique, avec pour certaines la présence de mascottes, si chères à l’esprit japonais. Dans le même registre, des écoles de langue étaient également présentes pour montrer aux personnes intéressées par un séjour linguistique l’étendue de leurs offres dans ce domaine. Car pour joindre l’utile à l’agréable, quoi de mieux qu’étudier la langue d’un pays sur ses terres d’origine, en associant cet apprentissage au tourisme et à la découverte de sa culture !

LE DIVERTISSEMENT EN FORCE À JAPAN EXPO

Les jeux vidéo

Le géant Nintendo avait fait le déplacement et le moins qu’on puisse dire est qu’il n’était pas venu pour rien. Le stand de la firme japonaise était tout simplement géant. Il proposait une gamme d’activités variées pour plaire au plus grand nombre, spectateurs comme joueurs, et l’ambiance survoltée du stand se laissait entendre de très loin. Beaucoup de jeux étaient présentés sur le stand et, en son centre, une grande compétition qui se tenait sur les quatre jours était organisée pour que les plus mordus (ou démonstratifs) des  joueurs s’affrontent sur la version Ultimate non définitive de Super Smash Bros (version démo) édité par Nintendo sur la Switch. Un espace avait également été dédié au jeu Nintendo Labo pour permettre aux curieux de découvrir ce nouveau concept de programme vidéo, basé sur du bricolage et de la construction.

Le spectacle est toujours présent à Japan Expo et la beauté de certains stands, comme celui de l’éditeur Square Enix, suffisent à assurer le show. Patience était  toutefois requise pour pouvoir approcher certaines bornes, le succès du jeu vidéo et de cette section de Japan Expo ne faiblissant pas auprès du public français. C’était par exemple le cas pour un autre concepteur japonais spécialisé sur les jeux mobiles et tablettes. KlabGames, qui venait présenter au public européen « Captain Tsubasa : Dream Team« , avait mis au point pour l’événement une simulation de Réalité Virtuelle particulièrement réussie sur l’univers du célèbre manga de football. De belles découvertes et de grandes surprises étaient donc au programme de ces quatre jours de fête pour les amateurs de jeux vidéo !

Les manga et anime

Japan Expo est pour beaucoup de visiteurs l’occasion de partager leurs passions en rencontrant d’autres passionnés, mais aussi des artistes du manga ou de l’animation, qui sont mis à l’honneur à Japan Expo. Par le biais du festival, ils peuvent ainsi en apprendre plus sur les univers qui les attirent tant, des fois depuis leur toute petite enfance, en participant à des masterclass ou en assistant à une conférence, souvent illustrée d’un live drawing. Japan Expo correspond ainsi à une opportunité unique de voir le talent de son auteur préféré à l’œuvre devant soi et sans besoin de se déplacer à des milliers de kilomètres de chez soi. Les plus féru(e)s peuvent même gagner des cadeaux en testant leurs connaissances. Comme chaque année, mangaka, professionnels de l’animation, chara-designers, ou encore comédiens de doublage sont venus à la rencontre du public lors de séances de dédicace. Des dizaines de stands vous ont encore accueilli dans leur espace réservé pour aller encore plus loin dans votre passion et vous offrir les dernières nouveautés en terme de manga et d’anime.

Le choix est tellement vaste qu’il est difficile de résister à l’appel du dernier manga, du DVD sorti en édition collector ou encore de se laisser tenter par une nouvelle série animée. Japan Expo est aussi fait pour éveiller la curiosité, et ce que l’on soit plus ou moins jeune. De nombreux éditeurs sont présents tout le long du festival pour proposer leurs produits, sans oublier les goodies essentiels à tout passionné. Des expositions sont aussi venues égayer les couloirs du festival, et surtout celle consacrée à Cobra. Son créateur, Buichi Terasawa, qui était invité d’honneur, n’a pas pu se déplacer à Paris en raison de soucis de santé. Mais la conférence sur son œuvre et le spectacle Cosplay ont bien eu lieu pour faire (re)découvrir cette œuvre magistrale aux visiteurs. Pour les plus téméraires, un mur d’escalade avait été dressé sur le thème du nouveau manga « The promised Neverland« , avec une originalité sympathique : le bouton qui se trouvait au sommet et qu’on devait essayer d’atteindre prenait une photo de la personne qui venait de réussir l’escalade. De quoi garder encore de plus beaux souvenirs de ce 19ème impact de Japan Expo !

JAPAN EXPO, UN GRAND SPECTACLE TOUJOURS RENOUVELÉ

Le spectacle est permanent à Japan Expo. Quand il n’est pas dans les travées, entre Cosplayeurs et adeptes du « Free hug« , les shows donnés sur les différentes scènes du festival sont là pour en mettre plein la vue aux visiteurs. En plus de la food court, qui propose des plats japonais et qui peut s’apparenter à du spectacle tant la cuisine japonaise peut présenter des aspects festifs, de nombreux rendez-vous attendaient les curieux aux quatre coins du festival. Du combat de catch (puroresu), au concert d’idols, en passant par un spectacle de mascottes, comme Kumamon, une exposition de voitures ou encore un concours / défilé de Cosplay, il y en avait pour tous les goûts et à toute heure de la journée. Le 19ème impact était encore une fois à la pointe de la mode et les dernières tendance fashion façon japonaise étaient au rendez-vous sur les scènes du festival avec des défilés de grande envergure durant lesquels des marques japonaises étaient venues présenter leurs dernières créations. Ce sont ainsi des mannequins professionnels qui sont venus apporter au public de Japan Expo une touche supplémentaire d’exotisme avec leurs élégants kimono et d’autres tenues incarnant la finesse et la grâce de la mode japonaise.

La culture traditionnelle a toujours eu une place privilégiée à Japan Expo, et on a pu voir cette année Kenji Furutate et Keisho qui revisitaient la musique traditionnelle des shamisen et taiko lors de deux concerts exclusifs, alors que la troupe de supporters professionnels « Gamushara Oendan » était venue dévoiler son « combat de l’encouragement » dans un spectacle de danses collectives très impressionnant. Pour faire découvrir au monde cette facette de la culture japonaise, qui ne se pratique que dans les lycées de certaines régions au Japon, aucune économie d’énergie n’a été faite sur scène, pour un show tout en puissance calculé et synchronisé à la perfection. Vous pouvez retrouver certains de ces spectacles en allant voir la chaîne Youtube ou la page Facebook de Japan Expo.

Même si l’application Japan Expo est une alliée de marque pour passer une journée optimale, il y a tant et tant d’activités différentes et d’artistes variés à voir durant ces quatre jours qu’il faudrait avoir la faculté de se démultiplier à volonté pour être sûr(e) de ne rien manquer. Néanmoins, une journée à Japan Expo est comme nulle autre pareil et déambuler dans les méandres de l’exposition, s’imprégner de cette ambiance unique, assister à des spectacles venus d’ailleurs, admirer les costumes des Cosplayeurs, s’évader dans les stands de tourisme, s’émerveiller devant l’artisanat japonais, sentir des odeurs originales, éplucher les collections de manga, s’initier à un art martial ou à un jeu traditionnel japonais, devrait suffire aux visiteurs pour passer une excellente journée sous le signe du Japon. L’année prochaine marquera les 20 ans de Japan Expo et nous pouvons déjà nous attendre à encore plus de spectacles, de découvertes et de bonne humeur pour ce grand événement. Japan Expo 20ème impact aura lieu du 4 au 7 juillet 2019 et sera assurément un rendez-vous à ne pas rater pour les amoureux et amoureuses du Japon !

Publi-reportage du 24/08/2018

À ne pas manquer

Michael Amerigo

Rédacteur en chef | 📕 "Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent ni ne filent ; cependant, je vous dis que Salomon même, dans toute sa magnificence, n'était point vêtu comme l'un d'eux." (Nouveau Testament | Matthieu 6.28)