SUMO : KYUSHU BASHO 2018

Tournoi de sumo : Kyushu Basho 2018 à Fukuoka

Dimanche 11 novembre 2018 débute pour quinze jours, au Kokusai Center de Fukuoka, le tournoi de sumo de novembre. Il est l’un des six tournois majeurs, honbasho, qui rythment la saison de sumo au Japon. À l’instar des autres tournois de 2018 il sera très disputé du fait de l’annonce des forfaits des deux yokozuna mongols, Hakuho et Kakuryu. Après son éclatante victoire au Aki Basho en septembre, durant lequel il a remporté ses quinze combats sans enregistrer la moindre défaite (un zenshō-yusho), Hakuho semblait partir grand favori. Mais le 28 octobre il a subi une endoscopie chirurgicale au genou ainsi qu’une opération à la cheville et n’est pas remis. Son compatriote Kakuryu, vainqueur de deux tournois cette année en mars et en mai, a lui aussi été opéré de la cheville. Ces deux absences sont donc une aubaine pour le troisième yokozuna, le Japonais Kisenosato. Auteur d’un tournoi honorable en septembre, il a su faire oublier ses absences et abandons lors des huit tournois de mai 2017 à juillet 2018.

Mais peut-être que comme en janvier et juillet un sumotori de rang inférieur saura tirer son épingle du jeu. Le banzuke, classement des sumotori, publié lundi 29 octobre, n’a pas amené beaucoup de changements. Il n’y a que chez les komusubi, quatrième rang du sumo, qu’un mouvement est opéré. Après un désastreux tournoi en septembre durant lequel il a été défait à 11 reprises, le Mongol Tawamashi est relégué maegashira. Dans le sens inverse, le Brésilien Kaisei et ses 207 kg sont remontés komusubi. Malheureusement, blessé légèrement à une jambe, il annoncé qu’il raterit les deux premiers jours du tournoi. En plus de la quête pour le yusho, la victoire finale, on suivra le parcours du sekiwake Mitakeumi. Le sumotori japonais, vainqueur surprise du tournoi de juillet, peut encore espérer être promu ozeki, deuxième rang du sumo, s’il remporte au moins onze combats lors du tournoi afin d’atteindre un total de 33 victoires sur les trois derniers honbasho.

Flash Info du 11/11/2018

À ne pas manquer

Alexandre Joly

Rédacteur | 📕 "Il y a, sans doute, beaucoup de langues différentes dans le monde, mais aucune n'est sans signification ; et si je ne connais pas le sens des mots, je serai un barbare pour celui qui parle, et celui qui parle, à mon sens, sera un barbare." (Nouveau Testament | Corinthiens 14.10-11)